Le projet

La traduction est l’un des grands enjeux culturels et sociétaux d’un monde globalisé.

Traduire, c’est préférer à une communication rapide et basique dans une langue dominante plus ou moins artificielle (ainsi le «global english» ou globish) un travail fécond et toujours renouvelé sur la différence des langues, des cultures, des visions du monde, pour les comparer et les mettre en harmonie.

« La langue de l’Europe, c’est la traduction », disait Umberto Eco, en une formule qui mérite d’être encore élargie. Traduire est par excellence un savoir-faire avec les différences – un bon modèle pour la citoyenneté d’aujourd’hui.

Légende photo

La langue du monde, c’est la traduction

Titre 2 optionnel

Le réseau des Maisons de la Sagesse a pour but d’établir une synergie entre la traduction comme objet de recherche fondamentale, des ateliers de traduction axés sur les problématiques de l’insertion des migrants et la collecte de leurs récits de vie (recherche-action), et l’invention d’espaces urbains de citoyenneté active, multilingue et multidisciplinaire, où les habitants trouveront des occasions de contact et de partage, mais aussi de création entrepreneuriale, contribuant ainsi à l’attractivité du territoire.

Il s’agit d’une dynamique de partage et de « vivre-ensemble » où sont largement impliqués les acteurs culturels et sociaux à l’œuvre sur le terrain, montrant combien les enjeux de la recherche la plus exigeante peuvent rejoindre ceux de la société dans son ensemble. Nous faisons appel à toutes les modalités de transmission scientifique, culturelle et artistique, y compris les plus innovantes, pour renforcer la cohésion sociale et le dialogue intergénérationnel.

Légende photo